backgroundbackground

HOME > ARTISTES > D > DIG UP ELVIS (JULIEN DORÉ) (FR)

BIO

Le groupe mélodramatique et post-moderniste nîmois Dig Up Elvis, prend ses formes avantageuses en 2002 suite à la découverte d'un curieux catalogue de matériaux sur un coup de tête de Julien Doré. Le rejoignent avec ferveur et efficacité conjuguées Guillaume De Molina à la guitare électrique et Linsay au tambourin et double chant simple. Le travail et la magie s'opèrent, les compositions de qualité s'enchaînent, une longue route de plus en plus poussiéreuse aux bas-côtés amplis de reptiles vaga-bondissants, se trace… Tout en gardant un œil puis une oreille sur leurs amis Bishop Allen, The Willowz, Brian Jonestown Massacre, Sting, Mooney Suzuki, Black Keys, Rolling Stones ou autres Dandy Warhols, les Dig Up Elvis entament leur tournée 2004/2005. Une tournée dont le groupe ne préfère divulguer ici aucune information. Chabada Boum Suite à un Beat douloureux avorté et cueilli au berceau des nymphes citadines non bruxelloises, le groupe reçoit en 2006 sur le tabouret rotatif de sa batterie Pearl, le séant de Tiste, tout droit sorti de l'univers de Hunter Tomphson. Grâce à ses nombreuses mains baladeuses et ses pattes en pointes, le band Dig Up prend son accent Rock Coco comme au premier jour du 7eme jour, au jour le jour et voit venir. Julien Francioli bassiste italien amateur et circoncis tient, quant à lui, la dragée haute à la main basse depuis l'été 2007. Dans le froid et la chaleur des répétitions en banlieue gardoise et sensible, le travail paye et signe en retour l'envie de côtoyer au plus près les affres de la mélancolie du « way of life » de leur enfance, le berceau sur lequel Neil Young et les Ramones se penchaient pour vomir… Longue vie à votre auto… Sting inventa le reggae, Dig Up Elvis non plus.

dig_up_elvis_band_003.jpg dig_up_elvis.jpg dig_up_elvis_band_002.jpg dig_up_elvis_band_001.jpg dig_up_elvis_01.jpg
dig_up.jpg dig_up_elvis_2.jpg