backgroundbackground

HOME > ARTISTES > A > ARLON 1914-18 - ÉPISODE 2 - DES FUSILLÉS AUX DÉPORTÉS

arlon14-18_site.jpg

ARTISTE:

ARLON 1914-18 - ÉPISODE 2 - DES FUSILLÉS AUX DÉPORTÉS (PROV. LUX.)

BIO

En cas de pluie, le spectacle aura lieu à l'ancien Palais de Justice à 14h30.
accompagnement du public : Guides du Royal Office du Tourisme d'Arlon
conseillers historiques : Jacques Champagne, Guy Fairon, Jean-Marie Triffaux
collaborations : Le Royal office du Tourisme d'Arlon, Losange asbl, Monsieur l'abbé Hansen, curé de saint-Donat, Monsieur le Doyen Jadot, curé de Saint-Martin
écriture et mise en scène : Jacques Herbet
acteurs et musiciens : Edmée Garant, Françoise Einsweiler, Françoise Priod, Joëlle Dumont, Dominique Gillet, Martine Puttaert, Daniel Godard, Jean-Pierre Echterbille, André Gillardin, Jean-Luc Antoine, Christophe Echterbille, Jacqueline Servais, Michel Pêcheur
affiche : Jean-Claude Servais
chansons et musiques : Jacqueline Servais, Michel Pêcheur
costumes : Béatrice Denoël
assistante à la mise en scène : Edmée Garant
scénographie : Daniel Godard
régie technique : Alexis Legrand

une initiative de la Ville d'Arlon avec la collaboration de la Maison de la Culture d'Arlon

L'HISTOIRE
Cette fois, en plus de relater les faits tragiques les plus marquants du précédent spectacle, le metteur en scène Jacques Herbet proposera d'y ajouter divers épisodes de la vie quotidienne à Arlon sous l'occupation allemande de 1914 à 1916. D'où le titre Des fusillés aux déportés.

LA SUITE
Une troisième série de représentations est envisagée pour 2018, elle sera consacrée aux dernières années de guerre. Des Déportés à l'armistice clôturera ainsi notre trilogie consacrée à la commémoration de la guerre 1914-1918 à Arlon. Cette vue d'ensemble sur une période qui restera comme un des plus sombres cauchemars de l'histoire de la région, permettra tant à la population arlonaise qu'aux spectateurs venus d'autres contrées, de rendre hommage aux nombreux civils qui furent fusillés ou emprisonnés dans le chef-lieu de la province.

2014 - 2016
Des Fusillés aux déportés
En 2014, le spectacle Arlon Août 1914 se clôturait par :
Je songe à tous ceux-là qui dorment sous la terre Dont les yeux plus jamais ne s'ouvriront au jour Ceux qui ne verront plus descendre la lumière Des hauteurs du ciel bleu sur la vie et l'amour.
Cette dernière strophe d'un poème écrit par Francis André, quelques semaines avant sa déportation en Allemagne fin 1916, rendait hommage aux premières victimes de la guerre en gaume et dans la région d'Arlon.
Tout avait commencé sous un soleil généreux au début du mois d'août 1914. à Arlon, il n'y avait pas un seul militaire belge, la garnison avait été rappelée à Namur. L'armée allemande avait pris aimablement ses quartiers au Grand-Duché de Luxembourg et, de temps en temps, l'une ou l'autre de ses patrouilles observait quelques soldats français en repérage dans les campagnes qui entouraient la ville.
Arlon était en plein no man's land.
Moins d'un mois plus tard, les Allemands y fusilleront 134 civils.
Pourquoi ?
Arlon Août 1914 répondait à cette question.
Cependant la guerre ne faisait que commencer.
Après ce terrible mois d'août, les Arlonais découvrirent peu à peu ce qu'il en coûtait de vivre en pays vaincu, dans une région située à moins de 100km du front, et d'entendre à longueur de journée le bruit lugubre et lancinant des canons.
ils subiront perquisitions, rationnement, taxes, travail obligatoire, germanisation de l'enseignement, déportation.
Certains résisteront, espionneront, hébergeront des soldats français en fuite ou des réfractaires. D'autres se dévoueront pour ravitailler et assister la population, distribuer la soupe populaire, faire des colis pour les prisonniers, loger des familles des villages sinistrés de gaume....
Ce sera tant bien que mal leur vie quotidienne sous l'occupation.
En 2014, Arlon Août 1914 répondait à la question
Pourquoi ces civils fusillés ?
En 2016 Des fusillés aux déportés répondra à la même question mais en y ajoutant Et cette guerre, quand finira-t-elle ?

Une formule qui a plu
J'ai assisté à la dernière représentation du spectacle Arlon Août 1914. Dès le départ, le prologue a plongé les spectateurs en l'année 1914 grâce au jeu des acteurs, des chanteurs et parfois des musiciens. Ce premier aperçu m'a directement plu car nous avions un premier contact avec l'ensemble des intervenants. Ensuite, chaque participant recevait une gommette de couleur afin d'être réparti dans différents groupes itinérants. Durant les trajets, le guide était fort utile car nous pouvions approfondir à la fois la première guerre mondiale et les 2000 ans d'histoire de la ville d'Arlon. Aussi, les scènes, d'une dizaine de minutes, suffisaient à raconter les événements tragiques subis par la population arlonaise et de manière parfois fort émouvante. Au final, ce spectacle nous a fait prendre conscience de ce qu'a pu vivre la population civile lors de l'invasion et de l'occupation allemande en août 1914, mais nous a également fait découvrir ou redécouvrir les hauts lieux de la ville d'Arlon.
Henri Carême

arlon14-18_site.jpg

ARCHIVE: CONCERTS

ARLON 1914-18 - PISODE 2 - DES FUSILLS AUX DPORTS, le vendredi 05/08/2016 (Le Palais)

Thtre : Arlon 1914-18 - pisode 2 - Des fusills aux dports, le vendredi 29/07/2016 (Le Palais)