backgroundbackground

HOME > ARTISTES > D > DAVID BARTHOLOMÉ (SHARKO)

davidbartholome.jpg

ARTISTE:

DAVID BARTHOLOMÉ (SHARKO)



BIO

Chanteur et leader du groupe Sharko depuis 1998, David Bartholomé poursuit aujourd'hui son parcours avec un premier album solo: "Cosmic Woo Woo".
Un album réunissant onze titres qui témoignent d'un univers plus intime, champêtre et nostalgique. De l'envolée lyrique de "Mars" au magnifique (on le pense) "Never" en passant par le (quasi-irrésistible on vous dit) single "In The Middle Of", ce disque permet à David Bartholomé de nous offrir une palette de climats, de manière plus simple et plus directe qu'autrefois (on le pense aussi).

Après Sharko, l'album solo.
Après avoir assuré des centaines de concerts, publié cinq albums, un "Best Of" et un livre-recueil du Sharko-Journal, c'est le plus naturellement du monde qu'une pause, évidente, s'est invitée dans le parcours du groupe. David Bartholomé s'est donc attelé à explorer de nouvelles voies ou à en prolonger d'autres:
"Etant l'auteur-compositeur de Sharko, il m'arrivait de proposer des chansons qui étaient mises à l'écart; parce qu'elles étaient peu évidentes à mettre en place dans une formule trio-pop-rock ou qu'elles ne convenaient pas aux albums en chantier d'alors. Je souhaitais distinguer ces petites choses délaissées.
Par ailleurs, après "Dance on the Beast", j'ai ressenti le besoin de revenir à l'essentiel et de dépouiller un peu le tableau... même si je me suis très vite retrouvé avec une chorale de vingt chanteurs et une fanfare du Tournaisis!"

L'album "Cosmic Woo Woo".
David nous dévoile:
"C'est un album imagé, même... cinématographique, je suppose. Cela s'explique sans doute par le fait que j'ai particulièrement privilégié les atmosphères... et par le fait que je visionne beaucoup de films. Au cinéma, il m'arrive d'être ému parfois même par une scène à priori quelconque. Je m'interroge souvent: "Pourquoi telle scène est-elle magnifiquement intelligente et comment puis-je la traduire en musique avec mes outils?".
Il complète avec quelques exemples:
"Prenons "Never", qui serait disons un hommage au cinéma de Paul Thomas Anderson en général et à "There Will Be Blood" en particulier. Et si "Speak Out" était un film, ce serait un road-movie, une balade entre "Badlands" de Terrence Malick et "Sugarland Express" de Spielberg, mais avec un final sur les quais du canal de Bruxelles en 1930."

Sur cet album, nous notons de nombreuses participations. Pour un premier album solo, ça peut sembler étonnant. David s'explique:
"Au contraire! Je me suis senti libre de tenter des choses sans me soucier de la formule "trio rock" ou du rendu sur scène. J'ai suivi l'enthousiasme, au gré des rencontres. J'ai croisé une chanteuse de l'Opéra de la Monnaie, Anne-Fleur Inizan, géniale et truculente; elle a participé à quelques chansons, c'est une des belles expériences de l'album. J'ai entendu ce joueur de fiddle
dans un pub irlandais à Bruxelles un soir, je l'ai invité sur le champ à enregistrer quelques titres. Même chose pour la fanfare, les chorales ou cette chanteuse iranienne, qui a posé sa voix sur "Never"."

David Bartholomé en concert.
En concert, David défend désormais son répertoire seul en scène, jouant de plusieurs instruments. "Proche du stand-up américain ou des chansonniers parisiens des trente glorieuses, son tour de chant oscille entre chansons fortes et autres exercices de ventriloquie sommaire" précise le texte accompagnant sa page facebook. "David peut également être amené à faire de la magie et des cours de air tennis" conclue t-il avec humour sur cette même page.
Plus sérieusement, David fait de temps en temps appel à une troupe de théâtre ("La Fabrique") pour ponctuer ses spectacles. Des choristes divers et variés et même une fanfare sont prévus sur certaines dates.

(photo : Christine Massy - Bart Decobecq - Antoine Mélis)

db-singlemiddle.jpg davidbartholome.jpg

ARCHIVE: CONCERTS

Concert, le vendredi 17/02/2012 (Le Palais)